Edito Maternage Maternage
Bien-Etre Portage Cours Association Panier
Mamans Relais Votre Compte
Magasins Liens Contact Condition de vente Proféssionel
Rechercher un mot
PROMOTIONS
Nouveautés
Coup de coeur
Portage
Pour bébés et enfants
Doudous, Jeux, Jouets et Loisirs créatifs
Peaux d'agneau
Pour adultes
Yoga - Méditation
Soin - bien être
Entretien
Livres
Destockage
Marques
Un peu d'histoire

Le petit de l'homme s'est adapté au portage au cours de l'évolution. Pendant des centaines de milliers d'années, la survie d'un bébé dépendait du fait d'être porté. Nos ancêtres menaient alors une vie nomade, vivaient de la chasse et de la cueillette et se déplaçaient en permanence.

Il était beaucoup trop dangéreux de poser un nourrisson quelque part, les dangers et les prédateurs attendaient partout.

Ce n'est que depuis quelques milliers d'années, depuis le développement de la civilisation, que l'homme s'est sédentarisé et qu'il est devenu possible de poser un bébé quelque part en toute sécurité. Hors, cette période est relativement récente dans l'évolution, et beaucoup trop récente pour le petit d'homme de s'adapter. Etre posé, seul, sans contact physique avec une autre personne, signifiait alors pour un nouveau-né "danger de vie", être délivré aux bêtes féroces, abandonné ou oublié par sa mère. La solitude ou le manque de signaux de ses parents est toujours ressenti comme un danger d'abondon par le nourrisson qui essaie donc d'appeler les personnes familiers. Et son seul moyen, de se faire entendre, sont ses cries - question de survie en termes de l'évolution (voir aussi l'extrait du livre de Jean Liedloff dans la rubrique "livres").

Quand on regarde un nouveau-né, il a le réflèxe inné de s'agripper avec ses mains, comme son ancêtre le singe l'a fait autrefois pour s'agripper à la fourrure de sa mère. Quand on allonge un nouveau-né sur le dos, il plie automatiquement ses jambes et prend une position idéale pour s'agripper et être porté sur la hanche. Pour cette raison, la biologie du comportement a classé l'homme en "primate porteur (ou porté) actif, contrairement aux bébés kangourous par exemple, qui sont placés dans une poche sans se tenir activement ("portage passive").


Portage et proximité en Europe

13-14ème siècle

Giotto peint son tableau "La Fuite d'Egypte" vers 1315. Il montre Marie portant Jésus dans un filet de portage.

La classe supérieure de la société préfère faire allaiter et élever ses enfants par des nourrices.

15-16ème siècle


Des tableaux montrent des enfants joyeux et gracieux. L'attachement est encouragé, même dans les classes supérieures on porte et allaite ses enfants soi-même, on les berce et console.

16-17ème siècle

Des premières voix se lèvent contre le sommeil partagé et trop de proximité. Désormais, les enfants dorment en moyenne les premieres deux années de leur vie avec leur parents.

18ème siècle

On commence à s'intéresser à la psychologie de l'enfant.Pour la première fois, l'enfant est considéré comme un individu à part entière qui a besoin d'une éducation consciente. Jean-Jacques Rousseau réfléchit sur les besoins de l'enfant dans son roman"Emile". Cette époque demande l'attachement à la mère et plus de liberté.

 

19ème siècle

La révolution industrielle déchire les grandes familles. La cellule familiale devient la règle, le prolétariat se développe. La mère doit assumer de plus en plus d'obligations, l'autonomie de l'enfant devient une vertue, principalement pour des raisons pratiques. Les conseils des grand-mères sont remplacés par la presse féminine et des livres sur l'éducation. La "lutte contre les mauvaises habitudes" commence.

 

1880

Invention de la poussette, "la promenneuse". Désormais, les enfants sont élevés dans leur familles.

 

1ère moité du 20ème siècle

Les "Behavioristes" appliquent des théories de causalité entre le comportement et l'apprentissage humaine. Selon eux, un enfant apprendra à ne pas crier si on le laisse crier. La satisfaction des besoins de l'enfant est accusé de donner des mauvaises habitudes aux enfants.

 

Années 40

de plus en plus de femmens accouchent à l'hôpital. Des maternités centralisés voient le jour, la mère et l'enfant sont séparés dès la naissance

 

Années 50

la prodcution de poudre de lait augmente réellement des chances de survie

 

Années 60

période de l'invention de la pillule, beaucoup d'enfants uniques, très peu de femmes allaitent

 

années 70

B. Hassenstein introduit le terme du "primat porté" dans la biologie comportementale.

 

1979

La méthode Kangourou est introduite par Rey et Martinez à Bogota/ Colombie.

 

1980

Retour à l'allaitement, début du "rooming in" dans les maternités. Le portage revient, d'abord dans les mileiux "alternatifs".

 

Années 90

Le portage est de plus en plus pratiqué, les professionnels s'intéressent de plus en plus aux bienfaits et techniques du portage.

 

(Source: Geborgen, gehalten, getragen; Sarah S. Ebert, Jahresarbeit an der Hebammenschule Univ. Frauenklinik Tübingen, Kurs 96/97)


Retour     Menu     Suite
Mentions légales